Le Pharo de la ville « rebelle » de Marseille a accueilli le congrès national du PCF du 7 au 10 avril dernier. À quelques pas du Vieux port, 700 délégués communistes ont planché, sourire aux lèvres mêlés au sens des responsabilités, pour ce grand rendez-vous démocratique, sérieux et fraternel.  Le soleil méditerranéen et l’actualité sociale y étaient certainement pour quelque chose.

Les manifestations dans le département ont aussi connu un succès historique : plus de 100 000 personnes ! 80 000 à Nantes, 15 000 à Saint-Nazaire, 3550 à Ancenis, 2000 à Châteaubriant et 700 à Coüeron. De mémoire de militant syndical, ce n’était jamais arrivé. Cette affluence record traduit la colère populaire et les ressorts de la mobilisation contre la réforme des retraites. Oui, les salariés, retraités et privés d’emploi sont encore disposés à lutter. Pour elles et eux, pas question de tourner la page. 

L’Elysée comme Matignon avaient rêvé à l’essoufflement du mouvement contre la réforme des retraites, à la résignation populaire. Ils voulaient laisser derrière eux cet épisode qui marquera à jamais le quinquennat, l’acte 2 macronien, qui selon tous les commentateurs, quelle que soit la diversité des opinions, aura fort mal commencé.

Intervention de Marie-Annick BENATRE au conseil métropolitain du 07 avril 2023 sur le programme d'action 2023 du Pôle métropolitain Loire-Bretagne.

Intervention d'Aymeric SEASSAU au conseil métropolitain du 10 février 2023 sur le lancement du grand débat citoyen métropolitain : "Fabrique de nos villes, ensemble, inventons la vie de demain."

Une étape importante de la préparation du congrès du Parti communiste français s’est déroulée le samedi 3 décembre dernier. Le conseil national du PCF a largement adopté la base commune de discussion, c’est-à-dire le texte d’orientations politiques du congrès proposé par la commission nationale du texte.

Les entreprises du CAC 40, les grands groupes doivent être placées face à leurs responsabilités. Alors que leurs bénéfices n’ont jamais été aussi importants et que les dividendes versés aux actionnaires ont explosés sur le dernier trimestre, il est inacceptable qu’une majorité de travailleurs doivent compter sur la prime d’activité, les chèques énergies et les différentes allocations financées par de l’argent public pour boucler leurs fins de mois.

De l’argent il y en a, il doit aller au travail et non au capital !

Nous sommes d'ores et déjà aux côtés des salariés de Total Energie pour exiger de véritables négociations salariales et refuser les réquisitions.

Soyons nombreuses et nombreux dans toutes les manifestations et rassemblements organisées mardi 18 octobre pour l'augmentation des salaires et l'atteinte portée au droit de grève !

Les différents rendez-vous :

  • NANTES - 15h, devant la Préfecture 
  • SAINT NAZAIRE - 12h, au Terre-Plein de Penhoët et devant la Cité Scolaire

Le 21 novembre prochain, grand rassemblement à Paris contre la vie chère, pour des salaires et des pensions dignes. Cette manifestation à l'appel de Fabien Roussel, notre candidat à l'élection présidentielle doit être un événement politique marquant, un rassemblement significatif par la participation et par la variété des secteurs d'activités représentés.

En Loire-Atlantique des transports en car sont organisés au départ de :

- Saint-Nazaire :  5 H 30 devant la base sous-marine
- Nantes            :  6 H 30 gare routière quai Baco

Inscription au 02 40 35 03 00, nous comptons sur votre mobilisation

Dimanche 17 octobre 2021 - 11h30

Samedi 16 octobre
- 14h 00 : Inauguration d’une plaque en hommage à Jules Auffret, Marc Bourhis et Guy Môquet au cimetière du Petit Auverné
- 15h 00 : vente dédicace du livre « En vie, En joue, Enjeux » sur les 50 otages à la médiathèque de Châteaubriant
- 20h 30 : conférence de Thomas Fontaine, directeur du Musée national de la Résistance au théâtre de Verre

Intervention de Robin SALECROIX sur l'adoption du pacte decitoyenneté métropolitaine au conseil de Nantes Métropole du 08 octobre 2021.

Depuis le vendredi 14 mai, la liste du « Printemps des Pays de la Loire », rassemblant 11 forces de gauche et écologistes pour les élections régionales des 20 et 27 juin est désormais officielle. Conduite par Guillaume GAROT, elle allie renouvellement, expérience et valorise celles et ceux qui s’engagent pour les autres.  Engagé.es autour d’un projet sans ambiguïté en matière de services publics, développement industriel, transition écologique, nos trois candidat.es ont la parole :  

Intervention de Nathalie Blin lors du conseil de Nantes Métropole sur le développement de nouvelles lignes de tramway et transformation du pont Anne de Bretagne.

Intervention d'Eric Couvez sur la mise en œuvre de la gratuité du réseau de transport en commun le week-end dans la métropole nantaise.

Au 1er janvier, les abonnés des transports publics nantais ont vu les tarifs des abonnements fondre. Une bonne nouvelle en ce début d’année qui, pour beaucoup, s’annonce difficile. Depuis mars 2020, les mesures imposées par l’épidémie de COVID-19 impactent le quotidien de l’ensemble des habitants de la métropole nantaise. La crise sanitaire se double d’un choc conjoncturel dont les conséquences se mesurent tant sur un plan économique que social.

A Nantes et dans ses environs, les militants communistes ont fait le choix de travailler à des listes de large rassemblement à gauche, sur des projets ambitieux pour les populations. Les projets, travaillés bien en amont des municipales avec les militants des cellules et des sections ont ensuite été proposés et discutés avec les différents partenaires politiques. Il en résulte de solides appuis pour mener des politiques ambitieuses dans les villes et communes où des communistes ont été élus dans les majorité.

Pages

Souscrire à Saint-Sébastien-sur-Loire RSS